C’est ce qui ressort du discours de René Emmanuel lors de la cérémonie de présentation des vœux mercredi dernier à Yaoundé.

La présentation des vœux au Ministère de la communication était un moment de retrouvaille pour les hommes et femmes des médias. Un bilan des activités menées au ministère en 2018 a été dressé par le secrétaire général Félix Zogo. Des activités dominées par la couverture médiatique de l’élection présidentielle le 07 octobre dernier et les sénatoriales. Une couverture assurée avec succès par la Cameroon radio television (CRTV). Le ministère de la communication a également mis l’accent sur la communication publique avec des actions de communication gouvernemental. Le site web de ce département ministériel a été réactivé. Des actions qui devraient s’arrimer au programme économique et social du gouvernement défini par le président de la République au cours du conseil des ministres le 16 janvier dernier.

En 2019, « la communication gouvernementale aura une approche cohérente, active et proactive » a fait savoir René Emmanuel Sadi. Elle devra donc intégrer une meilleure appropriation de la communication digitale pour répondre aux exigences de vérité et de véracité. Les journalistes sont appelés à rendre public une information crédible pour inverser la tendance à la désinformation. Le ministère entend également promouvoir l’image du Cameroun à l’extérieur et surtout investir les réseaux sociaux pour anticiper sur les fake news. Le statut du corps des fonctionnaires de la communication est en chantier afin de revaloriser leur carrière. Quant au secteur privée de la communication, le ministre entend poursuivre les efforts dans le but d’améliorer les conditions d’existence des médias et d’insister sur le respect de l’éthique et de la déontologie professionnelle. Il faudra aussi autoréguler les médias pour éviter des procès en cascade. Il entend par ailleurs, revoir à la hausse les budgets des services déconcentrés de son département ministériel. Le patron de la communication pense que tout ceci est nécessaire dans le contexte que traverse le Cameroun. Les médias nationaux sont interpellés dans leurs actions pour le maintien de la paix.

 Le directeur général de la CRTV Charles Ndongo conduisait la délégation des personnels de l’office à cet échange des vœux.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir