• Impôts
    La DGI new look désormais opérationnelleLire l'article ...
  • Partenariat CECIC-AEN
    Faciliter l’accès à l’électricité des camerounaisLire l'article ...
  • Régionales 2020 et fêtes de fin d’année
    Les dispositions sécuritaires seront renforcées dans les dix régionsLire l'article ...
  • Rapport de l’ONU qui incrimine le Cameroun
    Les experts criminels camerounais donnent des leçons aux experts internationauxLire l'article ...
  • Réarmement moral des jeunes
    Le MINJEC encourage les jeunes dans les chantiers de volontariatLire l'article ...

Depuis son élection  comme membre du Conseil Exécutif de l’Onu-Habitat, lors des travaux de la 1ère  Assemblée Générale qui s’était tenue du 27 au 31 mai 2019, à Nairobi au Kenya, le Cameroun a participé pour sa toute première fois aux assises de ce conseil, le 29 juin 2020 par vidéo conférence, avec comme représentant, madame le ministre de l’Habitat et du développement urbain, Célestine Ketcha Courtès.

PHOTO ONU H

 

La toute première session 2020 du Conseil exécutif du programme des nations unies pour les établissements humains, ONU-Habitat nouvelle gouvernance, s’est tenu par vidéoconférence, lundi dernier, dans un contexte de la pandémie du Coronavirus, avec pour ordre du jour, l’examen des questions financières, budgétaires et administratives, l’examen de l’état d’avancement du programme annuel, et l’élection du bureau du Conseil exécutif d’ONU-Habitat, entre autres.

Prenant la parole en cette rencontre de haut niveau, le Ministre Camerounais en charge de l’habitat et du Développement Urbain, Célestine Ketcha Courtès, portera très haut la voix et la détermination de l’Etat du Cameroun, à travers l’engagement du Président de la République, S.E. Paul Biya, à régler dans l’urgence cette épineuse problématique de l’Habitat social dans son pays.

Le cheval de bataille de Célestine Ketcha

Pour devoir de mémoire, le Nouveau Programme pour les villes fut adopté lors de la conférence des Nations Unies sur le logement et le développement urbain durable, ONU-Habitat III, tenue à Quito. Conférence au cours de laquelle, Mme le Ministre, Célestine Ketcha Courtès, qui était alors membre de la Global Task-Force, avait intervenu en cette occasion, au nom des villes, du temps où elle était encore Maire de la ville de Bangangté. Et aujourd’hui au Cameroun, fort heureusement, c’est encore le département ministériel dont elle a la charge, qui est censé assurer la mise en œuvre de ce programme des villes durables.

Le Cameroun en vitrine

On se souvient encore de la grande annonce de madame Maimunah Mohd Sharif, Directeur Exécutif de l’ONU-Habitat, quand elle choisissait le Cameroun pour abriter pour la toute première fois, l’organisation de la journée mondiale de l’habitat 2019 qui s’est célébrée le 07 octobre dernier à Yaoundé.

Les retombées pour le Cameroun

Au regard des multiples programmes développés par ONU-Habitat, et qui sont en cours d’exécution au Cameroun, notamment le Programme Participatif d’Amélioration des Bidonvilles (PPAB), la convention liant ONU-Habitat à la Société Immobilière du Cameroun (SIC), ou encore le projet de rénovation de certains quartiers précaires de la ville de Yaoundé, tels que Longkak, Mokolo Elobi, Nkolbikok, etc… En attendant, les retombées de cette présence du Cameroun aux côtés de l’ONU-Habitat, restent incommensurables. Comme au Kenya, ou au Canada par exemple, plusieurs autres projets seront certainement développés au Cameroun, dans le sens de capitaliser les bonnes pratiques en matière de gestion des déchets.

Durant les quatre années de mandat accordé au Cameroun au sein du conseil exécutif de l’ONU-Habitat, le ministère de l’Habitat et du développement urbain, entend implémenter une vision durable du développement des villes modernes et inclusives, à travers les programmes qui lui seront confiés.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

- POLITIQUE

- ÉCONOMIE

- SPORT

- CULTURE

- SOCIÉTÉ

- T.I.C

DIASPORA

- AFRIQUE

- INTERNATIONALE