• « Solidarité Internationale et devoir de paix »
    Manaouda Malachie propose Le triptyque « mondialisation – criminalité – sécurité » dans son ouvrageLire l'article ...
  • 40e Journée mondiale de l’alimentation
    « Cultiver une diversité de plantes pour nourrir une population sans cesse croissante »Lire l'article ...
  • Coopération Cameroun-Chine
    CAO JIBIN reçu en audience par le premier ministre Joseph Dion NguteLire l'article ...
  • Rapport de l’ONU qui incrimine le Cameroun
    Les experts criminels camerounais donnent des leçons aux experts internationauxLire l'article ...
  • « SEED FOR THE FUTURE 2020 »
    Plus de 1000 étudiants camerounais ont déjà bénéficié de la formation en TICLire l'article ...

L’interpellation a été faite ce 16 octobre, par le ministre de l’agriculture  et du développement rural, Gabriel Mbairobe, à l’occasion de la 40e journée mondiale de l’alimentation

PHOTO MINADER

 

Aujourd’hui, la production de 09 plantes arrive à satisfaire 66% des besoins en aliment. La 40e  journée mondiale de l’alimentation   qui coïncide avec la célébration du 75e anniversaire de la FAO, s’est célébrée sur le thème «  cultiver, nourrir, préserver. Ensemble agir pour l’avenir ». Ce thème fort évocateur interpelle tous les acteurs de la chaine de l’alimentation dans un monde où la croissance démographique est plus que jamais d’actualité « en 2050, le monde aura une population de 10milliards et l’Afrique, 2,6milliards. Donc, la population de l’Afrique va doubler et, l’un des grands défis c’est de nourrir cette population croissante » a fait savoir le ministre de l’agriculture Gabriel Mbairobe lors de cette célébration.

Le Cameroun qui s’est engagé à satisfaire les objectifs de développement durable, devra dans tous les cas satisfaire en besoin alimentaire sa population qui croît depuis 2014. L’analyse du cadre alimentaire effectué depuis 2019 et dont les résultats ont été proclamés en mars 2020 disait qu’à peu près 211 000 personnes sont en situation de crise et 960 000 personnes sont en situation précaire. Des chiffres qui  ont permis au gouvernement camerounais de prendre des mesures liées à la modernisation du système agricole, des outils de production, en rendant disponible des matières végétales de haute qualité  pour ne citer que ça.

Il est désormais question d’augmenter les productions agricoles. Ce qui devra privilégier la protection sociale, l’innovation, la numérisation ainsi que des pratiques agricoles durables.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

- POLITIQUE

- ÉCONOMIE

- SPORT

- CULTURE

- SOCIÉTÉ

- T.I.C

DIASPORA

- AFRIQUE

- INTERNATIONALE