• Offre ECO PACT CNPS-SOACAM
    Pour une meilleure condition de vie des pensionnés et du personnel de la CNPSLire l'article ...
  • Bureau exécutif national des CVUC
    Aboubakar Abbo Wakili voit Grand les communes camerounaisesLire l'article ...
  • Coopération Cameroun-Chine
    CAO JIBIN reçu en audience par le premier ministre Joseph Dion NguteLire l'article ...
  • Rapport de l’ONU qui incrimine le Cameroun
    Les experts criminels camerounais donnent des leçons aux experts internationauxLire l'article ...
  • « SEED FOR THE FUTURE 2020 »
    Plus de 1000 étudiants camerounais ont déjà bénéficié de la formation en TICLire l'article ...

En sa qualité de représentant personnel de madame Chantal Biya, présidente d’honneur du groupement des femmes d’affaires du Cameroun, Le ministre des petites et moyennes entreprises, de l’économie sociale et de l’artisanat a procédé ce 15 septembre, à l’inauguration de ce joyau architectural de trois étages au quartier Ngoa-Ekelé à Yaoundé.

PHOTO GFAC

 

L’immeuble de trois étages qui est érigé en siège du GFAC, comprend une salle de réunion, une salle de cérémonie, des chambres et des suites hautes standing et un atelier de confection. Plus d’un milliard de FCFA d’investissement dont une subvention gouvernementale de 700 millions. Le représentant de la première dame madame Chantal Biya, présidente d’honneur du GFAC Achille Basilikin III  a coupé le ruban du symbole de l’entreprenariat féminin « voilà 35 ans que ces femmes se sont engagées dans un processus de création des richesses et d’emplois » fait savoir le Minpmeesa.

Un appui exceptionnel de 50millions de FCFA est promis au budget du centre d’incubation d’entreprises. La première promotion a reçu ses attestations de fin de formation « nous allons ouvrir nos entreprises au CFCE. La majorité va devoir le faire d’ici le mois de janvier » se confie une lauréate.

Collaboration GFAC-gouvernement

Cette collaboration devrait se densifier à l’avenir pour intégrer deux leviers à savoir la vulgarisation de la stratégie nationale de l’entrepreneuriat et l’encadrement et le développement des structures d’incubation des entreprises.  Le GFAC a ainsi la lourde charge d’outiller les jeunes porteuses de projet aux réalités du monde entrepreneurial, en évitant les pièges qui jonchent le parcours des entrepreneurs en démarrage.

Au plan international, le gouvernement ne cesse d’attirer les opportunités mises en place pour soutenir les initiatives des femmes dans le domaine de l’entrepreneuriat. C’est le cas de l’initiative de financement en faveur des femmes entrepreneurs  lancé en 2017 qui rassemble 14 pays donateurs et six banques multilatérales de développement. Cette initiative a déjà permis d’allouer près de 249 millions de dollars à des programmes bénéficiant à plus de 114 000 PME féminines dans une dans une cinquantaine de pays dont le Cameroun.

Encadrement des structures d’incubation

Leur mission est d’accompagner dès la base, des porteuses de projets pour en faire de réels chefs d’entreprises. Le premier ministre a signé le 22 janvier dernier, le décret fixant les modalités d’accompagnement des structures d’incubation des PME. Ce décret prévoit l’accompagnement des structures d’incubation dûment agrées pour une pérennisation de leurs activités. C’est dans ce cadre que le Minpmeesa va apporter son appui de 50 millions de FCFA qui sera alloué à l’incubateur du GFAC dans le budget 2021.  

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

- POLITIQUE

- ÉCONOMIE

- SPORT

- CULTURE

- SOCIÉTÉ

- T.I.C

DIASPORA

- AFRIQUE

- INTERNATIONALE