• « Solidarité Internationale et devoir de paix »
    Manaouda Malachie propose Le triptyque « mondialisation – criminalité – sécurité » dans son ouvrageLire l'article ...
  • 40e Journée mondiale de l’alimentation
    « Cultiver une diversité de plantes pour nourrir une population sans cesse croissante »Lire l'article ...
  • Coopération Cameroun-Chine
    CAO JIBIN reçu en audience par le premier ministre Joseph Dion NguteLire l'article ...
  • Rapport de l’ONU qui incrimine le Cameroun
    Les experts criminels camerounais donnent des leçons aux experts internationauxLire l'article ...
  • « SEED FOR THE FUTURE 2020 »
    Plus de 1000 étudiants camerounais ont déjà bénéficié de la formation en TICLire l'article ...

Les membres du Conseil électoral réunis en 2ème session de plein droit le 27 septembre, ont selon le Code électoral, jusqu’au 7 octobre 2020, pour publier les listes de candidats acceptés et/ou rejetés.

photo elecam

 

La mise en place des régions pour la première fois, focalise l’attention de l’opinion tant leur avènement est déterminant pour l’effectivité de la décentralisation. Dans son propos liminaire, le président du Conseil électoral, Enow Abrams Egbe a rappelé aux participants que leur rôle est catalyseur dans ce processus en vue des « élections crédibles, transparentes mais surtout inclusives ».

D’après les dispositions des articles 175 à 184 du Code électoral, les travaux ouverts ce dimanche, visent l’examen des dossiers de candidature aux élections au scrutin du 6 décembre 2020. En effet, cette étape débouche sur la publication des listes de candidats acceptés et/ou rejetés au plus tard le 7 octobre 2020. Il est donc attendu des membres du Conseil électoral d’Elections Cameroon un sens élevé d’objectivité dans l’analyse des dossiers soumis à leur appréciation.

Recommandations

Conformément à l’article 10 du Code électoral, le président du Conseil électoral, Enow Abrams Egbe exhorte les différents membres à faire preuve:
– d’impartialité,
– de rigueur,
– d’intégrité,
– de neutralité,
– du sens de service et de l’intérêt général.

Dans l’examen des dossiers de candidature, les membres du Conseil électoral devront surtout veiller au respect de prise en compte des composantes sociologiques et du genre, conformément à l’article 151, alinéa 3 du Code électoral.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

- POLITIQUE

- ÉCONOMIE

- SPORT

- CULTURE

- SOCIÉTÉ

- T.I.C

DIASPORA

- AFRIQUE

- INTERNATIONALE