• Assainissement routier
    Le Matgénie propose un procédé innoventLire l'article ...
  • Deuxième édition de la semaine des auditeurs de l'ISMP
    Pour une administration publique efficace, dynamique et productiveLire l'article ...
  • Promotion de l’entrepreneuriat féminin
    Le GFAC a son immeuble siègeLire l'article ...
  • Régionales2020
    Elecam se prépareLire l'article ...
  • 2e édition du festival international Ecran Slam
    L’association Accord parfait plante le décor Lire l'article ...
  • Comité national paralympique du Cameroun
    Le bureau exécutif adopte la direction technique nationaleLire l'article ...
  • Lutte contre le Corona virus
    plus de 90% de taux de guérison au Cameroun Lire l'article ...

Le président de section RDPC de Nkambe s’est  dit satisfait de l’initiative du chef de l’Etat conduite par Paul Atanga Nji, le ministre de l’administration territoriale. L’initiative qui a réuni le gouvernement, les parlementaires et  les fons  de la région du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, visait le retour des chefs traditionnels dans leurs chefferies respectives au moment où les préparatifs des élections régionales s’accélèrent.

PHOTO HONORABLE

 

Le député est venu accompagner à sa manière le gouvernement dans la sensibilisation des chefs qui sont les gardiens de la tradition et les auxiliaires du gouvernement.

Un apport loin d’être un hasard.  Le député de Nkambe milite pour  le retour au calme et l’implémentation du vivre ensemble qui sont les clés sur lesquelles le président de la république oriente l’action gouvernementale.

Dans une interview accordée à nos reporters l’honorable Ngala Gerard Ndombang reconnait que les chefs traditionnels ont été chassés de leurs palais  par les mouvements sécessionnistes. Il souligne que le retour progressif du calme dans ces deux régions est indispensable, et pense ainsi que l’heure est à la reconquête de l’identité traditionnelle, et surtout du bon sens des populations. Une reconquête qui pour son implémentation nécessite obligatoirement le retour des autorités traditionnelles.

Avec l’arrivée à grande vitesse des élections régionales, la présence de ces chefs dans les villages  permettra de sensibiliser les populations qui déjà ont brillé par un faible taux de participation au double scrutin du 09 février dernier. Un taux de participation que le député de Nkambe veut voire nettement progresser.  Pour lui, la reconstruction des communautés ayant été détruites par les actions des sécessionnistes est primordiale au moment où les prochaines échéances électorales approchent. Et, ce sont les autorités traditionnelles   qui auront la lourde mission d’accompagner l’administration  pour retour et le maintien de la paix dans le NOSO, élément indispensable pour une participation massive des citoyens aux élections.

Lors de ces assises, l’honorable  Ngala Gerard Ndombang tout comme les autres parlementaires du nord-ouest et du sud-ouest,  a une fois de plus joué le role qui était le sien dans ce processus de retour à la paix dans ces régions en crise.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

- POLITIQUE

- ÉCONOMIE

- SPORT

- CULTURE

- SOCIÉTÉ

- T.I.C

DIASPORA

- AFRIQUE

- INTERNATIONALE