• Assainissement routier
    Le Matgénie propose un procédé innoventLire l'article ...
  • Deuxième édition de la semaine des auditeurs de l'ISMP
    Pour une administration publique efficace, dynamique et productiveLire l'article ...
  • Promotion de l’entrepreneuriat féminin
    Le GFAC a son immeuble siègeLire l'article ...
  • Régionales2020
    Elecam se prépareLire l'article ...
  • 2e édition du festival international Ecran Slam
    L’association Accord parfait plante le décor Lire l'article ...
  • Comité national paralympique du Cameroun
    Le bureau exécutif adopte la direction technique nationaleLire l'article ...
  • Lutte contre le Corona virus
    plus de 90% de taux de guérison au Cameroun Lire l'article ...

Le ministre des travaux publics a  reçu en audience ce 15 juillet, Une délégation de 18 députés de la région du Nord-Ouest conduite par l’Honorable Njingum Musa, Questeur à l’Assemblée Nationale.

PHOTO parlementaire

 

Ces élus de la Nation sont venus s’enquérir de l’état des projets d’entretien et de construction routiers dans la région. Ils ont par la même occasion présentés des plaidoyers pour la prise en charge des axes routiers spécifiques dont l’absence d’entretien rend la vie encore plus difficile pour les populations des zones enclavées. Il ressort de cet échange avec le Ministre Emmanuel Nganou Djoumessi, que les projets routiers programmés, budgétisés et contractualisés ces deux dernières années, n’ont pas été exécutés dans cette région du fait de l’insécurité. Ces députés ont été invités à informer et mobiliser les populations autour de ces projets pour en faciliter l’exécution.

Le Mintp a tenu à encourager ces députés pour cette initiative « Ils ont choisi de venir s’informer sur ce qui se passe sur le réseau routier de la région du Nord-Ouest. Nous avons discuté et ils ont présenté un certain nombre de préoccupations dont je vais retenir essentiellement deux : la situation de la route Babadjou Bamenda et la construction de la Nationale N° 11 couramment appelé la Ring Road. S’agissant de la section Babadjou-Bamenda, l’entreprise en charge des travaux SOGEA SATOM a recommencé les travaux précisément le 20 janvier dernier. Elle est sur la section Babadjou-Matazem. Le planning des travaux devait l’amener à se retrouver aujourd’hui entre Matazem et Welcome to Bamenda. Chacun d’entre nous sait ce qui s’est passé du coté de Santa il y a quelques jours, mais nous avons décidé de ne pas arrêter et nous n’arrêterons pas. C’est un engagement de Monsieur le Président de la République de réaliser cette route. Il a demandé sa construction au Gouvernement, nous avons le devoir de la construire. Conséquemment, la décision suivante a été prise, visant à démultiplier les équipes des travaux. La section qui est de 51,9 km a été divisée en quatre lots. SOGEA-SATOM restera sur le lot Babadjou-Matazem (17 km), une autre entreprise va prendre la section Matazem-Welcome to Bamenda (18 km), une troisième prendra le contournement de la Falaise de Bamenda (4,933 km) et la quatrième va prendre la traversée urbaine de Bamenda (12 km). Voilà ce qui a été pris comme mesures et les contrats sont en train d’être bâtis pour que les quatre entreprises s’y mobilisent au même moment. »

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

- POLITIQUE

- ÉCONOMIE

- SPORT

- CULTURE

- SOCIÉTÉ

- T.I.C

DIASPORA

- AFRIQUE

- INTERNATIONALE