• Lutte contre le coronavirus
    Ferdinand Dzou arrose Febe village de donsLire l'article ...
  • Tragédie de Ngarbuh
    L’Upc réaffirme son soutien à l’armée camerounaiseLire l'article ...
  • Lutte contre le covid-19
    Nestlé offre un don d’une valeur de 133 millions de FCFA au CamerounLire l'article ...
  • Revue des projets routiers du Sud
    Malgré le Coronavirus les chantiers avancentLire l'article ...
  • Hôpital militaire de Yaoundé
    Sat-Pharma offre un ISO-POD pour le Covid-19 Lire l'article ...
  • Lutte contre le Coronavirus au Cameroun
    La société SAT-PHARMA s'équipe d'un matériel médical de pointe Lire l'article ...

La camerounaise de la diaspora positive, Fanny Obama, à l’occasion de son anniversaire le 30 avril 2020, a apporté des dons en produits alimentaires, aux orphelins du quartier Simbock à Yaoundé.

PHOTO FANY OBAMA

 

« Merci Tantine Fanny ». C'est la phrase magique qui revenait en boucle dans les témoignages des orphelins du centre Sainte Rita du quartier Simbock à Yaoundé, le 30 avril dernier, lors de la cérémonie de réception des dons à eux offerts gracieusement par leur Tantine Obama Fanny, qui réside actuellement du côté de l'hexagone.

Au milieu de la cour de leur orphelinat, au lieu-dit montée des sœur, au quartier Simbock à Yaoundé, des sacs de riz, de sel, d’oignons, de tapioca, des bidons d'huile de palme, des cartons de savons, des désinfectants, des boissons gazeuses, et des masques de protection entre autres, étaient au centre de toutes les attentions. Afin de permettre à la trentaine d'enfants de cet orphelinat, âgés de 2 à 21 ans, ainsi qu’à leurs encadreurs, de tenir pendant cette période de restrictions liées aux mesures barrières de lutte contre la propagation du coronavirus au Cameroun. Un don offert par mademoiselle Obama Fanny, une camerounaise de la diaspora positive, depuis son confinement en France, représente un symbole fort de partage et de communion, à l’occasion de la célébration de son anniversaire, le 30 avril 2020.

Mais, cette année particulièrement, à cause du hasard de l'histoire, cet anniversaire de tantine Fanny s’est heurté aux restrictions du confinement en France et partout ailleurs en occident. Conscient des souffrances causées par cette pandémie en Afrique et plus particulièrement dans son pays le Cameroun, Obama Fanny a choisi en toute générosité, d’orienter son geste d’anniversaire vers une action sociale et humanitaire. C’est alors que son choix a été porté sur l’orphelinat Sainte Rita de Simbock à Yaoundé.

Représenté au Cameroun par sa famille en général, son frère Onambélé et sa sœur Balbine Lemana, malheureusement absente à cette cérémonie du fait de son hospitalisation, la « Mbenguiste » Fanny a validé le choix de cette structure sociale et humanitaire, présenté par sa famille. Et ce 30 avril dernier, jour de grâce, c’est très tôt en matinée que André Serge Abega, encadreur et éducateur de cet orphelinat de Simbock, a réceptionné ces dons. Après avoir remercié la donatrice pour ce geste altruiste et humanitaire, a profité de son intervention pour présenter les difficultés et les attentes de sa structure, qui peine à joindre les deux boutsn, surtout en cette période de crise sanitaire mondiale. Et le don de Fanny arrive comme un ouf de soulagement et comme une manne du ciel.

Qui dit merci en redemande

Parmi les problèmes cités par ce responsable, nous avons noté la difficulté de s'acquitter des frais de loyer de l’orphelinat, avec déjà 4 mois d'arriérés, sans compter les pressions psychologiques qui vont avec, venant de la bailleresse. En effet, le site de cet orphelinat est composé d’une petite maison de 3 chambres et d’un salon, pour une trentaine d'enfants. Et ce site n'appartient pas à la Fondatrice, qui ne vit que de la générosité des  bienfaiteurs comme Fanny et autres donateurs, pour payer ses frais de loyer. En cette période de restrictions liées au covid-19, la situation est devenue encore plus critique pour cet orphelinat, qui n'a pas de revenus directs pour gérer ses pensionnaires. Et à tout ceci, vient s’ajouter le problème de la santé de ces enfants et  les frais de scolarité.

La 4ème difficulté relevée par monsieur Abega, est liée au manque et à la vétusté des équipements (lits et matelas), afin de permettre à ces orphelins de dormir décemment. Et toute aide dans ce sens serait la bienvenue. A l’occasion de cette journée de partage, de solidarité et de communion, les prestations musicales de l'artiste Patou Miracle, à travers sa chanson « payez moi l'école », a agréblement mis du baume au cœur de ces enfants orphelins, ainsi qu’à leurs encadreurs. La présence des hommes de médias, sous la conduite de Lazare Zamba, était la cerise sur le gâteau, dans le but de faire et de faire savoir à l’opinion publique nationale et internationale, sur ces actions de cœur posées par des camerounais de la diaspora positive. Une photo de famille a clôturé en beauté cette première initiative de Fanny Obama, qui, pour un coup d'essai, s'est transformé en un véritable coup de maître. Vivement que les années prochaines se poursuivent avec ce même élan de solidarité, et d’amour, pour le grand bonheur des enfants démunis et des nécessiteux. Fanny Obama ne compte pas s’arrêter en si bon chemin.

                                                                        

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

- POLITIQUE

- ÉCONOMIE

- SPORT

- CULTURE

- SOCIÉTÉ

- T.I.C

DIASPORA

- AFRIQUE

- INTERNATIONALE