• Confinement en Afrique
    Et si le Cameroun s’inspirait du Sénégal, du Nigéria et du KenyaLire l'article ...
  • Coronavirus au Cameroun
    Vers un confinement total imminent ?Lire l'article ...
  • Lutte contre le coronavirus
    Les mesures strictes prises par le Minac Lire l'article ...
  • Fonds spécial contre le Covid-19 au Cameroun
    Baba Ahmadou Danpullo offre 100 millions de FCFALire l'article ...
  • Réunion du Conseil Électoral d'Elections Cameroon
    Elecam expérimente avec succès la vidéo-conférenceLire l'article ...
  • Lutte contre le Coronavirus au Cameroun
    La société SAT-PHARMA s'équipe d'un matériel médical de pointe Lire l'article ...

Le communiqué du ministre de la communication René Emmanuel Sadi, relate les attaques  qui se sont produits dans la ville de Galim le 07 mars et dans la ville de Bamenda le 08 mars, à l’occasion de la journée internationale de la femme. Le gouvernement condamne ces actes ignobles et transmet aux familles éprouvées les condoléances du chef de l’Etat Paul Biya.

Attaques terroristes à Galim et à Bamenda

Encore des morts dans la ville de Bamenda à l’occasion de la journée internationale de la femme. Les terroristes ont actionné un engin explosif à une centaine de mètres de la tribune. Cet attentat a tué un militaire de même que sept personnes ont été blessées parmi lesquels quatre militaires, deux fonctionnaires de la police et un civil. Même scénario dans la ville de Galim la nuit du 07mars. Des assaillants armés en provenance du Nord-Ouest, ont attaqué les forces de défense et de sécurité, lesquels ont promptement riposté les assauts. Le bilan ici, fait état de quatre éléments des forces de défense tués, quatre civils tués. La prise en charge des blessés s’est vite effectuée, de même que des dispositions ont été prises pour renforcer la sécurité à Galim.

Le gouvernement dénonce le silence des organisations non gouvernementales et autres acteurs de la communauté internationale. Une dénonciation qui se joint à celle du ministre de l’administration territoriale qui regrettait ce 09 mars, à l’occasion du point de presse qu’il donnait, le complot de certaines ONG contre le cameroun « c’est avec regret et amertume que je constate que depuis trois ans que durent les troubles dans les régions du Nord-Ouest et Sud-Ouest, plusieurs ONG de la société civile se sont totalement écartées des objectifs et des missions, pour lesquelles, elles ont été agrées par le ministre de l’administration territorial » s’indignait-il. Paul Atanga Nji  a affirmé que les ONG dont les noms suivent Human Right Watch, Amnesty International, Hocha, Rhedac et bien d’autres, ont reçu plus de 5 millions de FCFA des réseaux occultes à l’intérieur et à l’extérieur du Cameroun, pour non seulement déstabiliser les institutions républicaines mais aussi diffuser régulièrement  dans certains médias et dans les réseaux sociaux, des informations tronquées, de montrer l’incapacité du Cameroun à gérer les déplacer internes, de montrer que l’armée camerounaise s’en prend aux populations civiles. Le Minat a donc qualifié d’inacceptable ces actes irresponsables.

Le gouvernement de la république interpelle les pays amis et partenaires internationaux à réprouver ces attaques terroristes et les invite à prendre des mesures de droit contre ces ennemies de la république.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

- POLITIQUE

- ÉCONOMIE

- SPORT

- CULTURE

- SOCIÉTÉ

- T.I.C

DIASPORA

- AFRIQUE

- INTERNATIONALE