• 4e édition de « the corporate awards »
    FabAfrique reconnait Nestlé Cameroun comme meilleure entreprise en matière de responsabilité sociale en 2019Lire l'article ...
  • Routes Ebolowa-Akom II Kribi, entrée Est de Douala
    Le Mintp signe deux contrats commerciaux avec ICM Spa et MAGIL construction corporation groupLire l'article ...
  • Musée national
    Le personnel siège pour un meilleur rayonnement des activités de l’institutionLire l'article ...
  • Bambou et rotin
    Le bureau régional d’INBAR inauguré à YaoundéLire l'article ...
  • Marquage sanitaire graphique
    Encore des efforts pour une mise en œuvre complète Lire l'article ...
  • Phase 2 de l’autoroute Yaoundé-Nsimalen
    Le Minhdu signe le contrat avec l’entreprise chinoise CCCC Lire l'article ...
  • Ministère de l’Eau et de l’énergie
    Un budget de 244 milliards pour les objectifs de 2020Lire l'article ...
  • Réseau des Princesses et Reines-Mères du Ndé
    Célestine Ketcha Courtès met en place l’organisationLire l'article ...

Le ministre de la fonction publique et de la réforme administrative a reçu ce 28 novembre au cours d’une réunion, le collectif des personnels sans contrat et sans prise en charge salariale  dans le cadre  du recrutement spécial des 25 milles jeunes diplômés dans la fonction publique camerounaise. Une réunion qui s’est achevée par la prise des décisions visant à régulariser les dossiers non clos dans les plus brefs délais.

 

photo minfopra

 

« Le ministre nous a promis de résoudre ce problème. Il a mis sur pied, une commission pour pouvoir commencer le travail dans 48h. Il a promis que notre situation pourra trouver une solution dans 15 jours. Nous remercions le ministre de la fonction publique » explique la porte-parole du collectif dans  un air de soulagement total au sortir de la réunion avec le minfopra. Après avoir marché plusieurs années en vain, le problème de la non prise en charge de ces personnels trouve un début de solution au sortir de la rencontre avec le Minfopra.

Ce sont donc des personnels qui sont effectivement en poste. Ils réclament depuis 2011 ; 2013 et même 2015, dates de leurs différents intégration à la fonction publique, des contrats de travail et des matricules en bonne et due forme. Ils sont environ plus de 500 à être dans cette triste situation qui sera résolu selon le ministre dans  un délai de 15 jours.

Il est important de rappeler que le premier ministre avait déjà prescrit au Minfopra, la transmission d’un rapport complet de l’opération spéciale de recrutement des 25 milles jeunes  en y faisant ressortir le nombre actualisé des personnes recrutées, des contrats définitivement formalisés,  et des dossiers en instance assortis des raisons  justifiants  leur position d’où cette importante rencontre qui s’est tenue hier « il est dommageable et inadmissible que votre situation n’est pas été régularisée et que  vous ayez à vivre dans la précarité comme vous l’avez dit, parce qu’étant inconnu du fichier solde  de l’Etat, alors que vous êtes bel et bien  en service dans diverses administrations publiques » souligne Joseph Lé. Le Minfopra a instruit ses collaborateurs à lui présenter le rapport relatif à ce recrutement dans un délai de 48h. Après validation dudit rapport, le directeur de la gestion des carrières disposera de 15 jours pour traiter ces dossiers.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

- POLITIQUE

- ÉCONOMIE

- SPORT

- CULTURE

- SOCIÉTÉ

- T.I.C

DIASPORA

- AFRIQUE

- INTERNATIONALE