• Bilan des élections locales
    Le satisfecit d’élections CameroonLire l'article ...
  • Lutte contre les mutilations génitales des femmes
    Le Cameroun s’investit sur l’information et la formation des adolescentsLire l'article ...
  • Double scrutin dans le Mbam et Inoubou
    Les forces vives jouent leurs dernières cartes afin d’offrir un 100% au RdpcLire l'article ...
  • 54e édition de la fête de la jeunesse
    L’apothéose est atteinteLire l'article ...
  • Législatives et municipales dans le Ndé
    Célestine Ketcha Courtès s’en sort la tête hauteLire l'article ...
  • Secteur bancaire au Cameroun
    Le climat des affaires s’amélioreLire l'article ...

C’est la substance du message délivré par le Roi des Bangangté, S.M Nji Monluh Seidou Pokam, à son peuple le 14 décembre dernier, à l’occasion de la célébration officielle de la 2ème édition du Congrès mondial des enfants Bangangté, en abrégé Comenga’ngté, organisé du 08 au 15 décembre 2019 à l’esplanade de leur chefferie supérieure.

COMEN2

 

Dans sa traditionnelle course vers son émergence et son développement socioéconomique, culturel et infrastructurel durable, le peuple Bangangté s’est finalement doté d’une organisation faitière dénommée Comenga, chargée de penser et d’élaborer les stratégies et les grands chantiers y relatifs, sous la conduite spirituelle et traditionnelle de son Roi, S.M Nji Monluh Seidou Pokam. C’est fort de ce contexte particulier qu’est né en 2017, la toute première édition du Congrès mondial des enfants Bangangté (Comenga’ngté).

Avec le succès retentissant de cette précédente édition, le Comité d’organisation présidé par le Pr Chrispin Pettang, qui est par ailleurs le Président général du Comenga’ngté, a mis des bouchées doubles pour cette 2ème édition 2019, qui s’est articulée autour du développement durable et du vivre ensemble, si chère au Chef de l’Etat, S.E. Paul Biya.

Avec la présence d’un parterre de hautes personnalités de la République, parmi lesquelles le Gouverneur de la Région de l’Ouest, Awa Fonka Augustine, le Préfet du département du Ndé, Franklin François Etapa, les ambassadeurs de France, du Brésil et du Sénégal, entre autres, les Ministres Pierre Ismaël Bidoung Mkpwatt, des Arts et de la Culture, Laurent Serge Etoundi Ngoa, de l’Education de base, Minette Libom Li Likeng, des postes et télécommunication, Ibrahim Talba Malla, des Marchés publics, et Célestine Ketcha Courtès, de l’Habitat et du développement urbain (Minhdu), qu’accompagnaient pour la circonstance le Ministre Délégué à la justice, Jean De Dieu Momo, le Ministre délégué aux Transports, Njoya Zachariaou, ainsi que le Secrétaire d’Etat au Minhdu, en charge de l’habitat, Marie Rose Dibong, la seconde édition du Comenga’ngté a connu un rayonnement exceptionnel, comme l’a si bien relevé le Ministre des Arts et de la Culture, dans son discours de soutien et d’encouragement institutionnel de cette belle initiative du Roi des Bangangté, pour la pérennisation de ce type d’évènement culturel, qui vise la promotion et la valorisation de nos traditions ancestrales, à l’ère du vivre ensemble au Cameroun, dans un contexte de multiculturalisme. Non sans avoir salué la grandeur du peuple Bangangté, qui se symbolise à travers cette fusion et cette osmose avec son Roi. Un exemple à suivre véritablement par les autres communautés nationales.

La très forte mobilisation des fils et filles Bangangté, venus des quatre coins du Cameroun et plus particulièrement ceux de la diaspora, de France, des Etats Unis, de Londres, de Suisse et de plusieurs pays africains, témoigne de leur adhésion massive à ce projet fédérateur de toutes les énergies positives, pour la seule et unique cause qui est le développement de leur terre natale, où qu’il soit. Car pour le Président général du Comenga’ngté, Pr Chrispin Pettang : « la construction du Cameroun est certes une mission régalienne de l’Etat, mais aussi celles des élites de chaque localité du pays, qui se doivent d’accompagner le gouvernement dans une dynamique participative. C’est fort de ces insuffisances en infrastructures socioéconomiques et culturelles dans le groupement Bangangté, que nous avons entrepris au Comenga’ngté, de débuter notre plan d’action par la construction de notre chefferie supérieure, notre le palais royal qui est un symbole fort de notre patrimoine historique. Avant de poursuivre avec d’autres grands projets qui nous tiennent à cœur, à savoir la construction d’un musée traditionnel des arts dans notre groupement Bangangté. La construction d’une tribune officielle pour nos manifestations culturelles. La construction d’une bibliothèque communautaire, pour la transmission de notre culture et de nos traditions, de génération en génération. C’est vrai qu’il s’agit là d’un défi très audacieux, mais avec la mobilisation, la symbiose et l’union parfaite de notre peuple autour de son Roi, tout cela se réalisera sans faute. D’ailleurs qu’avec les contributions financières de tous les enfants Bangangté, sans distinction, 65 millions de francs CFA ont déjà été mobilisés par le Comenga’ngté, pour le démarrage de ces importants chantiers, dont vous commencez déjà à voir les fruits aujourd’hui. »

Du 08 au 15 décembre 2019, l’esplanade de la chefferie supérieure Bangangté, a vibré aux rythmes de plusieurs activités sociales, économiques et culturelles. Des visites médicales gratuites, le tissage des nattes, la fabrication des briques de terre traditionnelles, une foire exposition agro-pastorale, artisanale, commerciale, culinaire et gastronomique, ont meublé le quotidien des milliers de visiteurs. Le tout agrémenté par des ateliers de formation des jeunes en informatique et la sensibilisation sur les différents projets gouvernementaux d’encadrement de la jeunesse camerounaise. L’élection très applaudie de la Miss Comenga’ngté 2019 a connu la victoire de la jeune, belle et intelligente, Lauriane Mougang, âgée de 20 ans et élève au Lycée technique de Bangangté. Le trophée du tournoi de football, dénommé « la super Coupe du Roi », a été remporté par l’équipe du quartier Toukop de Bangangté.

 

Et pour couronner cette édition riche en sons et en couleurs, le Roi des Bangangté, a procédé personnellement aux rites d’anoblissement de certains de ses valeureux enfants qui se sont illustrés par leur soutien indéfectible à la valorisation de la culture et de la tradition du peuple Bangangté. C’est à travers une parade royale dans la cour de la chefferie supérieure, avec toutes les délégations des enfants Bangangté venus des quatre coins du monde, princes, princesses, reines-mères, notables et sociétés secrètes, en présence de tous les invités spéciaux et membres du gouvernement, que Sa Majesté le Roi, Nji Monluh Seidou Pokam, a arrosé de bénédictions ancestrales toute l’assistance avec l’eau de la paix et de l’unité du Cameroun.

Un cadeau spécial du Comenga’ngté a été envoyé au Président Paul Biya, par les bons soins du Gouverneur de la Région de l’Ouest, qui s’est engagé solennellement à le transmettre à qui de droit. Ainsi s’est tournée définitivement la page de la 2ème édition du Comenga’ngté, avec un regard déjà rivé sur la prochaine célébration qui aura lieu en 2021.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

- POLITIQUE

- ÉCONOMIE

- SPORT

- CULTURE

- SOCIÉTÉ

- T.I.C

DIASPORA

- AFRIQUE

- INTERNATIONALE