• Bilan des élections locales
    Le satisfecit d’élections CameroonLire l'article ...
  • Lutte contre les mutilations génitales des femmes
    Le Cameroun s’investit sur l’information et la formation des adolescentsLire l'article ...
  • Double scrutin dans le Mbam et Inoubou
    Les forces vives jouent leurs dernières cartes afin d’offrir un 100% au RdpcLire l'article ...
  • 54e édition de la fête de la jeunesse
    L’apothéose est atteinteLire l'article ...
  • Législatives et municipales dans le Ndé
    Célestine Ketcha Courtès s’en sort la tête hauteLire l'article ...
  • Secteur bancaire au Cameroun
    Le climat des affaires s’amélioreLire l'article ...

L’équipe constituée du président, du vice-président, des membres et des rapporteurs a officiellement été installé ce 24 juillet par le ministre des sports et de l’éducation physique, après la décision portant création, organisation et composition du groupe de travail ministériel chargé de l’élaboration du projet de charge d’éthique et de déontologie des sélections nationales du Cameroun et d’autre part, la décision constatant la composition de cette instance.

photo minsep

C’est une équipe forte que le ministre des sports et de l’éducation physique a nommé le 22 juillet dernier pour l’élaboration de la charte éthique et de déontologie des sélections nationales au Cameroun. Le président, Mbenga Zachée Théophile, est l’actuel secrétaire général au Minsep. Les vices présidents sont au nombre de deux. Onana Félix et Abel Mbengue. Les membres sont environ huit et les rapporteurs environ six. Selon le Pr Narcisse Mouelle Kombi « afin d’être en adéquation avec la complexité des questions et l’importance des matières en jeu, le nombre des membres du groupe de travail a été porté au maximum possible ». L’avènement de ce groupe qui a officiellement pris fonction, se situe dans le cadre des initiatives en matière d’encadrement des sélections nationales.
Ces sélections nationales qui, très souvent ont connu des problèmes au niveau de l’adoption des textes mêmes qui régissent le fonctionnement de ces instances, plus encore, au niveau de la sélection des joueurs. On a souvent observé des comportements que dénonce le Minsep à l’instar de la corruption, la mauvaise gestion des fonds, le non-respect des textes, le manque de responsabilité et l’absence de travail en équipe. Des maux qui minent nos sélections nationales et qui sont très souvent à l’origine des mauvaises prestations des joueurs camerounais lors des compétitions nationales et internationales. A titre d’exemple, le ministre a d’ailleurs cité le retour prématuré des lions indomptables du Cameroun lors de la récente CAN Egypte 2019.
Ce groupe de travail va désormais permettre l’établissement des codes et des comportements au sein des groupes, des codes de gouvernance, des codes de bonne conduite pour la mise en place de certaines activités professionnelles. A toute cette équipe, le Minsep a prescrit des recommandations fermes « les recrutements dans les équipes nationales, toutes disciplines confondues, doivent privilégier les critères d’objectivité, d’impartialité, de compétitivité, de mérite, de bonne moralité, en un mot, d’excellence et de transparence dans les choix » a souligné le patron des sports. Un pari qu’il faut à tout prix gagner au moment où le Cameroun se prépare déjà pour le CHAN en 2020 et pour la CAN en 2021.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

- POLITIQUE

- ÉCONOMIE

- SPORT

- CULTURE

- SOCIÉTÉ

- T.I.C

DIASPORA

- AFRIQUE

- INTERNATIONALE