• Lutte contre le coronavirus
    Ferdinand Dzou arrose Febe village de donsLire l'article ...
  • Tragédie de Ngarbuh
    L’Upc réaffirme son soutien à l’armée camerounaiseLire l'article ...
  • Lutte contre le covid-19
    Nestlé offre un don d’une valeur de 133 millions de FCFA au CamerounLire l'article ...
  • Revue des projets routiers du Sud
    Malgré le Coronavirus les chantiers avancentLire l'article ...
  • Hôpital militaire de Yaoundé
    Sat-Pharma offre un ISO-POD pour le Covid-19 Lire l'article ...
  • Lutte contre le Coronavirus au Cameroun
    La société SAT-PHARMA s'équipe d'un matériel médical de pointe Lire l'article ...

Le ministre du commerce Luc Magloire Mbarga Atangana a échangé ce 11 mars, avec les acteurs de la chaine de valeur. L’objectif de cette rencontre était de procéder aux analyses économiques, question de se rassurer de la disponibilité des produits sur le marché et de se rassurer de la tenue des prix de ces produits sur le marché national camerounais.

 

PHOTO CORONA

 

Selon les données de SGS, entre le 01er janvier et le 03mars 2020, le Cameroun a importé 40 718 tonnes de poisson. Dans la même période, 100 756 tonnes de riz ont été importé. Une quantité qui s’ajoute au stock disponible. Actuellement, 230 000 tonnes de riz sont disponibles pour une consommation annuelle de 550 mil tonnes de riz par an. Pour ce qui est du blé,  les responsables de cette filière fond état de 100 mil tonnes disponibles actuellement. Des quantités qui permettront de ravitailler le marché national pour une période d’environ quatre mois, selon les responsables de ces filières.

Le ministre du commerce vient ainsi rassurer l’opinion publique sur la disponibilité sur le marché, des produits de première nécessité.  De plus, depuis l’apparition du coronavirus, des mesures de control ont été prises par les ministères en charge de l’agriculture et du développement durable, par celui en charge des pêches et des industries animales. Dans ce même sillage, des contrôles sont effectués par l’ANOR, les ports autonomes de douala et de Kribi ainsi que dans les aéroports.

Le Cameroun qui fonctionne depuis toujours avec sa politique d’anticipation, dispose toujours des stocks de produits pour prévenir des cas de ruptures d’approvisionnement contrairement au doute sur la rupture, relayé par certains médias. De plus, les importations en provenance de la chine ont été suspendues provisoirement. Les Opérateurs économiques ont déjà  prises  des mesures de substitution de certains produits, notamment en ce qui concerne le poisson. Le ministre du commerce rassure sur la disponibilité des produits sur le marché de même qu’il signale qu’il n’y aura pas de hausse de prix. Selon Luc Magloire Mbarga Atangana, le covid-19  a entrainé une demande moins forte de confinement populaire dans différents pays. Ce qui conforte la disponibilité mondiale au niveau des produits.

Le Cameroun n’a donc pas de soucis à se faire face à cette panique qui gagne le terrain dans le monde. Tout comme les autres pays, le gouvernement est en train de prendre des mesures au niveau sanitaire, sur la disponibilité des produits et dans tous les autres secteurs. La chine d’où est parti le virus, n’est pas le principal pourvoyeur du Cameroun en matière de produits  de consommation. L’on importe également de d’autres pays à l’instar du Vietnam, de la Thaïlande, de la Birmanie pour ne citer que ces pays-là.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

- POLITIQUE

- ÉCONOMIE

- SPORT

- CULTURE

- SOCIÉTÉ

- T.I.C

DIASPORA

- AFRIQUE

- INTERNATIONALE