• Construction des 14 postes de péage automatique
    Très bonne affaire pour le gouvernement camerounaisLire l'article ...
  • Impact du covid-19 dans les arts
    Les ministres africains des arts, de la culture et du patrimoine unissent leurs efforts pour vaincre la pandémieLire l'article ...
  • Rapatriement des camerounais
    Des familles camerounaises toujours bloquées en Afrique du sud et au BéninLire l'article ...
  • 34ème Journée mondiale de l’habitat
    Le concours « Villes propres 2020 » sera lancé le 03 aoûtLire l'article ...

L’information a été rendue publique par Louis Paul Motaze au cours de la conférence annuelle des responsables des services centraux, déconcentrés et extérieurs du ministère des Finances, organisée du 30 au 31 janvier 2020 à Yaoundé.

 

PHOTO MINFI

 

Le Cameroun va changer de fusil d’épaule. Concrètement, souligne le ministre des Finances, cette fois-ci le pays négocie avec le FMI un programme qui mettra l’accent sur la lutte contre la pauvreté et l’amélioration du contenu du panier de la ménagère camerounaise. Au sortir du Comité de politique monétaire du 8 novembre 2019, le gouverneur de la Banque des États de l’Afrique centrale (Beac) avait indiqué qu’en signe de « solidarité » avec les États retardataires (Congo et la Guinée Équatoriale), les pays de la Cemac en fin de programme avec le FMI avaient acté le principe d’une extension de ces programmes ou d’une négociation de nouveaux.

Selon la situation d’exécution budgétaire à la fin du 3ième trimestre 2019, le budget de l’Etat s’est exécuté dans un contexte marqué par le ralentissement de l’activité économique mondiale  avec un taux de croissance estimé par le FMI à 3% en 2019 contre 3,6% en 2018. Au plan national, le contexte d’exécution du budget est marqué entre autre par :  le ralentissement de l’activité économique nationale, avec un taux de croissance estimé à 3,9% en 2019, contre 4,2% en 2019 projeté lors de l’élaboration de la loi de finances et 4% réalisé en 2018 ;  l’incendie qui a détruit une bonne partie de l’outil de production de la raffinerie nationale ;  les préparatifs du grand dialogue national convoqué dans le cadre de la résolution de la crise qui frappe les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest ;  la veille sécuritaire, notamment dans les régions de l’Adamaoua, de l’Extrême-Nord, du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.

La conférence annuelle était également pour le Minfi, de souligner que des principaux produits exportés reculent tous en moyenne sur la période de janvier à septembre 2019 par rapport à la même période de 2018. Cette situation a influencé l’exécution du budget de l’Etat, en termes de mobilisation des ressources budgétaires et d’exécution des dépenses budgétaires.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

- POLITIQUE

- ÉCONOMIE

- SPORT

- CULTURE

- SOCIÉTÉ

- T.I.C

DIASPORA

- AFRIQUE

- INTERNATIONALE