• Bilan des élections locales
    Le satisfecit d’élections CameroonLire l'article ...
  • Lutte contre les mutilations génitales des femmes
    Le Cameroun s’investit sur l’information et la formation des adolescentsLire l'article ...
  • Double scrutin dans le Mbam et Inoubou
    Les forces vives jouent leurs dernières cartes afin d’offrir un 100% au RdpcLire l'article ...
  • 54e édition de la fête de la jeunesse
    L’apothéose est atteinteLire l'article ...
  • Législatives et municipales dans le Ndé
    Célestine Ketcha Courtès s’en sort la tête hauteLire l'article ...
  • Secteur bancaire au Cameroun
    Le climat des affaires s’amélioreLire l'article ...

Les douze commissaires des six états membres de la CBLT sont actuellement réunis au Cameroun. Les travaux portent sur l’examen et l’adoption  du plan de travail  et budget annuel 2020 (PTBA). Il est question de plancher sur les actions et moyens à mettre en œuvre pour contribuer à la restauration et  la préservation durable du lac Tchad, afin d’accroitre la résilience des populations.

 

PHOTO CBLT

 

Le plan de travail et budget annuel 2020 de la commission du bassin du lac Tchad, est composé de cinq grands axes de travail que sont : le développement des infrastructures socioéconomiques et des activités génératrices de revenus ; la gestion des écosystèmes et bio ressources dans le bassin ; la revitalisation du lac Tchad ; la gestion et amélioration des connaissances des ressources en eau dans le bassin et le développement du cadre institutionnel et opérationnel. Cinq grands chantiers dont le budget s’élève à vingt milliards quatre cent quatre-vingt-cinq millions cent soixante-onze mille (20 485 171 000).

Ce montant intègre le financement des projets et programmes qui seront mis en œuvre au cours de l’année 2020 ainsi que les activités courantes du secrétariat exécutif.  Ledit budget a connu une augmentation  de 16% par rapport à l’année 2019, due au démarrage de nouveaux projets en 2020 « la rencontre d’aujourd’hui qui intervient dans le cycle qui a été approuvé à N’Djamena l’année dernière, un cycle rotatif à savoir organiser dans les pays membres ce type de rencontre nous donne l’opportunité en tant que commissaire, d’approuver le plan de travail de la commission, de la doter des ressources financières nécessaires et surtout de veiller à ce que le document de stratégie de relèvement régional qui a été préparer et présenter  par le secrétariat exécutif puisse faire l’objet d’une mise en œuvre rapide avec l’appui de nos partenaires techniques et financiers » explique le 1er commissaire de la CBLT pour le Cameroun ALAMINE OUSMANE MEY.

Les questions de sécurité, de développement économique, d’intégration sous régionale, de lutte contre les changements climatique font l’objet d’une attention particulière de la part des commissaires qui vont certainement proposer des solutions visant à relever le niveau d’eau du bassin à travers les mesures qui seront prises. Les études sont déjà envisagées pour la réalisation de cet important défi d’alimenter le lac-Tchad en ressource eau et plus tard, développer des activités économiques et sociales qui peuvent rendre les populations plus résilientes et les éloigner du phénomène lié à Boko Haram qui est une menace constante dans la zone.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

- POLITIQUE

- ÉCONOMIE

- SPORT

- CULTURE

- SOCIÉTÉ

- T.I.C

DIASPORA

- AFRIQUE

- INTERNATIONALE