• 20e anniversaire de l’ONIGC
    Le lauréat du prix d’exellence onigc 2020 recevra une somme de 500 000 FCFALire l'article ...
  • Développement local
    Les femmes maires à l’école de la bonne gouvernance des CTDLire l'article ...
  • JIFA 2020
    Toutes unies contre la covid-19Lire l'article ...
  • Port autonome de douala
    La gestion en régie du terminal à conteneurs prorogé jusqu’en 2024 Lire l'article ...
  • 2e édition du festival international Ecran Slam
    L’association Accord parfait plante le décor Lire l'article ...
  • Comité national paralympique du Cameroun
    Le bureau exécutif adopte la direction technique nationaleLire l'article ...
  • Partenariat CMPJ-CFPAM
    445 bourses de formations offertes aux jeunes inscrits à l’ONJLire l'article ...

Dans le but de mieux outiller les gestionnaires et surveillants de crédits au sein du Ministère de l’Habitat et du Développement Urbain, Célestine Ketcha Courtès, a organisé un atelier de formation sur « les concepts d’irrégularités, de fautes de gestion, de préjudice et de responsabilité dans le domaine de la gestion et du contrôle des finances publiques », le jeudi 10 octobre 2019, dans la conférence de l’immeuble Emergence de Yaoundé, avec les responsables des services du Contrôle Supérieur de l’Etat.

 

photo ketcha1photo mindhu

 

Avec pour objectifs de sensibiliser les participants non seulement sur la notion et la typologie des fautes de gestion, et les sanctions y afférentes, mais également sur la notion de responsabilité, afin de faciliter la compréhension et la maitrise des différentes obligations inhérentes au travail de l’agent public, cet atelier arrive vraiment à point nommé, comme l’a si bien souligné madame le Ministre délégué auprès des services du contrôle supérieur de l’Etat, Rose Mbah Acha.


Ayant tous répondus présents à cette formation, les Directeurs, les délégués régionaux, les chefs de divisions, les coordonnateurs des programmes et projets, et les responsables comptables et financiers du Ministère de l’Habitat et du Développement Urbain, saluent cette belle initiative de madame le Ministre, Célestine Ketcha Courtès, qui a déjà elle-même reçu cette formation au lendemain de sa nomination à ce poste.


A cet égard, Ketcha Courtès, prescrit à ses collaborateurs assiduité et sérieux tout au long de cet atelier. Et la majorité de ces responsables, sont des jeunes, qui sont pour la plupart à leurs premiers postes de gestionnaire des crédits importants. Alors il vaut mieux les former dès maintenant, afin d’éviter des erreurs et des fautes éventuelles, qui peuvent être fatales les conduire dans des situations très difficiles. Surtout que leurs formateurs qui viennent du Contrôle supérieur de l’Etat, sont des spécialistes en la matière et pétris d’expériences.


En plus que le contexte actuel nous renseigne d’avantage sur la détermination du Président de la République, à assainir les finances publiques camerounaises, en luttant contre la corruption et les détournements de deniers publics.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

- POLITIQUE

- ÉCONOMIE

- SPORT

- CULTURE

- SOCIÉTÉ

- T.I.C

DIASPORA

- AFRIQUE

- INTERNATIONALE