• Confinement en Afrique
    Et si le Cameroun s’inspirait du Sénégal, du Nigéria et du KenyaLire l'article ...
  • Coronavirus au Cameroun
    Vers un confinement total imminent ?Lire l'article ...
  • Lutte contre le coronavirus
    Les mesures strictes prises par le Minac Lire l'article ...
  • Fonds spécial contre le Covid-19 au Cameroun
    Baba Ahmadou Danpullo offre 100 millions de FCFALire l'article ...
  • Réunion du Conseil Électoral d'Elections Cameroon
    Elecam expérimente avec succès la vidéo-conférenceLire l'article ...
  • Lutte contre le Coronavirus au Cameroun
    La société SAT-PHARMA s'équipe d'un matériel médical de pointe Lire l'article ...

Le président du conseil électoral a rappelé à tous les acteurs du processus électoral les enjeux de l’élection partielle qui aura lieu dans quelques jours. C’était à l’occasion de la première session de plein droit  du conseil Electoral, relative à l’élection législative partielle du 22 mars 2020.

PHOTO 22

 

A jour j-6, Elecam joue ses dernières cartes pour une organisation des élections sans risque d’échec dans les régions du nord-ouest et du sud-ouest. La session de plein droit qui s’est tenu mardi dernier au siège d’Elecam, a permis au président du conseil électoral et à toute son équipe, de procéder aux ultimes réglages et de mettre un accent particulier sur les défis sécuritaires. Un moment bien choisi pour Enow Abrams Egbe de rappeler aux responsables d’Elecam, aux électeurs, aux responsables des partis politiques et aux médias, le rôle essentiel que chacun devra jouer au cours de ces élections.

Chaque camerounais devra donc faire preuve de sagesse et de civisme. Les formations politiques devront cultiver l’esprit de tolérance, de pardon, de respect mutuel et surtout de s’abstenir à toute initiative de fraude électorale. Les forces de défense devront demeurer vigilantes compte tenu du climat d’insécurité qui prévaut ces régions. Pour ce qui est des médias, ils ont le devoir d’informer de manière saine, en évitant de relayer des propos de nature à alimenter la haine.

C’est au total, 6 partis politiques engagés dans cette compétition pour la conquête des 13 sièges restants à l’Assemblée nationale. L’enjeu étant de convaincre les électeurs inscrits sur les listes électorales dans les localités de Menchum-Nord, Bui-Ouest, Mezam-Sud, Bui-Nord, Mezam-Centre, Momo-Est, Menchum-Sud, Momo-Ouest,  et Mezam-Nord dans la région du Nord-Ouest et de Lebialem dans la région du Sud-Ouest.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

- POLITIQUE

- ÉCONOMIE

- SPORT

- CULTURE

- SOCIÉTÉ

- T.I.C

DIASPORA

- AFRIQUE

- INTERNATIONALE